Poster un commentaire à la suite de l'article...

Fête de l’environnement 2019 de Villefranche sur Saône

Samedi 18 mai 2019 la ville de Villefranche sur Saône vous propose la 11ème édition de la fête de l’environnement. Un beau programme en prévision sur deux sites : la place des Arts de Villefranche sur Saône et l’écoquartier Monplaisir. 13/05/2019 à 19h - FESTIVAL « ÉCRAN VERT » Festival du film (...)

En réponse à...

Logo de Collectif des riverains du ball trap permanent de Ville sur Jarnioux
lundi 13 mai 2019 à 14h55 - par  Collectif des riverains du ball trap permanent de Ville sur Jarnioux

Une pollution encore présente aujourd’hui au cœur du Beaujolais, signalée il y a quelques années à Monsieur Mandon lors d’une fête de l’environnement.
https://basol.developpement-durable…
https://sentinellesdelanature.fr/al…
Le ball trap permanent ASTV de Ville sur Jarnioux 69640, disperse des grenailles de plomb des munitions et du brai de pétrole (HAP benzo[a]pyrène) contenu dans les cibles, depuis une quarantaine d’années, au-dessus d’une forêt exposée au Nord (humide) et d’un des ruisseaux formant le Morgon.
Entre 900 et 1800 tirs le dimanche matin de 9h à 12h alors que les tondeuses sont interdites, le mercredi pour entrainer des enfants (cadets) à utiliser un fusil ? Cours dispensés par un professionnel payé pour cela ? Et nous pensons subventionné ? Dans notre belle région des pierres dorées (sud beaujolais) avec de nombreux sentiers de randonnée, avec une ZNIEFF de type 1 : Secteurs de grand intérêt biologique ou écologique très proche (250m) et une de type 2 un peu plus éloignée, le GR 76 à proximité, les pollutions (sonore, grenailles de plomb, HAP) du ball trap permanent ASTV de Ville sur Jarnioux 69640 sont un réel problème.
Les émergences maxi de tir que nous avons enregistré dépassent de 30 décibels celles relevées par la FFBT 62 décibels + 30 = 92 décibels, nous avons un doute quant aux munitions utilisées lors des relevés effectués par la FFBT, l’ingénieur acousticien ne nous confirme pas les cartouches utilisées pour l’étude sonométrique (subsonique ou hypersonique, environ 30 décibels de différence) curieux.
En plus l’arrêté du 27 novembre 2008 qui est venu modifier les modalités de mesurage des bruits de voisinage pour la caractérisation des bruits de tir, « le mesurage sera effectué en outre selon les dispositions du fascicule de documentation FDS 31-160 » élaboré par la commission S30 J de l’AFNOR dont la FFBT et la FFT sont membres et qui permet aux mesures hors normes (articles R.1334-32 à R. 1334-34 du code de santé publique) de devenir admissibles au regard de la loi, mais pas au niveau des oreilles.
Des tonnes de grenailles de plomb contenant entre 5 et 7% d’arsenic diffusent depuis 40 ans doucement leurs poisons dans une zone de forêt humide orientée nord où le Morgon prend sa source ! Le site ne possède pas de merlon (butte de terre qui permet de récupérer le plomb).
Il est toujours utile de rappeler que le plomb est un polluant majeur. C’est un neurotoxique même à faible dose pour les humains et un poison pour la faune aviaire. L’ingestion de 3 grenailles au plomb suffit à empoisonner et tuer un canard. La grenaille au plomb est interdite pour la chasse en milieu humide (selon l’arrêté du 9 mai 2005 modifiant l’arrêté du 1er août 1986) mais le ball-trap n’est pas de la chasse.
Une cartouche contient environ 300 billes de plomb appelées grenailles de plomb.
Sur la gauche du pas de tirs se trouve la route D116 à 50m, donc à l’intérieur du demi-cercle de sécurité de 250m prévu par la FFBT :
NOTICES TECHNIQUES ET DIRECTIVES POUR L’INSTALLATION D’UN STAND DE BALL-TRAP FFBT :
« Elle aura comme impératif le respect des zones dites de sécurité découlant de la pratique des différentes disciplines de tir. (Ces zones de sécurité sont caractérisées par une distance minimale de sécurité de 250 mètres applicable sur le rayon d’un demi-cercle centré sur le point de départ des cibles en attente de lancement (sur l’appareil central pour les installations à lanceurs multiples). Elles impliquent l’absence de toute présence et circulation humaine ou animal possible dans le territoire déterminé ».
Nous nous inquiétons également des HAP (benzo[a]pyrène) qui composent les plateaux utilisés par le ball trap. Ce site de ball trap est inscrit dans la Base de données BASOL du ministère de la Transition écologique et solidaire, des sites et sols pollués, depuis le 30 juin 2017.
Ce ball trap existe depuis 40 ans, on estime à + de 50 tonnes de grenailles de plomb contenant entre 5 et 7 % d’arsenic et + de 100 tonnes de débris de cibles qui sont fabriquées avec du brai de pétrole donc HAP benzo[a]pyrène reconnu cancérigène, dispersés dans la forêt qui diffusent lentement leurs poisons. Depuis que nous avons fait réaliser un diagnostic environnemental de la qualité des sols qui nous indique entre autre une présence importante de plomb jusqu’à 11000mg/kg alors que la référence INRA haute naturellement présente se situe entre 60 et 90mg/kg, les tirs se sont arrêtés début 2018, bien que le président du ball trap permanent ai informé dernièrement certains propriétaires de parcelles impactées, de son souhait de reprendre les tirs, dans tous les cas la pollution est toujours présente.
Le collectif des riverains du ball trap permanent de Ville sur Jarnioux.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)